Newsroom

Mise à l’essai : Yokohama ICEGUARD G075

Mise à l’essai : Yokohama ICEGUARD G075

Le fabricant Yokohama vient de lancer deux nouveaux pneus. On vous a en d’ailleurs parlé, sur Blackcircles.ca. Mais comme tous les journalistes du monde, je veux bien croire les manufacturiers… mais j’aime mieux mettre moi-même les choses à l’épreuve.

Les prochaines semaines seront donc le théâtre d’un essai prolongé des pneus d’hiver Yokohama ICEGUARD G075, des pneus nouvellement dévoilés et qui sont conçus pour les VUS de ce monde. Un marché important, quand on sait que plus de 72% des ventes de véhicule au pays sont des camions légers et des utilitaires sport.

Dans mon cas, le test s’effectuera au volant d’un Dodge Durango vieux de plus de dix ans. C’est un véhicule utilitaire dans le sens le plus pur du terme puisqu’il sert essentiellement au transport de marchandises et de passagers, quand les dimensions l’exigent. En d’autres termes, il date un peu, a une mécanique impeccable, une carrosserie un peu moins spectaculaire, mais a la mission précise d’agir comme véhicule pratique et polyvalent.

Le test hivernal sera donc plus exigeant encore, puisque non seulement le véhicule est abondamment utilisé dans les rues de la ville, mais il circule beaucoup, pleinement chargé, dans les routes de campagne au déneigement plus aléatoire.

YOKOHAMA ICEGUARD G075

Mais pourquoi les G075? Parce que Yokohama promet qu’ils sont nettement plus performants que les anciennes versions. Bien sûr, le dessin de la semelle des G075 est conçu pour assurer une bonne circulation dans la neige lourde, évacuant les flocons amassés et la gadoue. Les rainures latérales font aussi ressortir davantage l’eau, offrant une meilleure adhérence sur chaussée glacée.

Cette meilleure circulation est possible en raison de la nouvelle sculpture directionnelle qui augmente la surface de contact et optimise l’effet de bord sur les surfaces verglacées / enneigées. Le motif de la bande de roulement comporte des rainures principales et intermédiaires en forme de zigzag, une large nervure centrale, des rainures micro diagonales et des lamelles triples en 3D. En résumé, le tracé des semelles permet une évacuation améliorée.

Deux autres éléments distinguent aussi ce pneu : le composé caoutchouteux, de plus grande densité, assure une plus grande rigidité des blocs du pneus, garantissant encore une fois un meilleur contact avec la route. Et le fait que ce composé diffuse mieux la chaleur, ce qui donne une moindre résistance au roulement.

Évidemment, vous l’aurez compris, ces dernières explications proviennent directement du fabricant. Il faudra donc attendre quelques semaines, quand la neige sera sérieusement sur nos routes, pour en faire le constat.

À suivre!

par Marc Bouchard