Newsroom

Banc d’essai : Le pneu d’hiver iceGUARD iG52c (Mike Schlee AutoGuide.com)

Banc d’essai : Le pneu d’hiver iceGUARD iG52c (Mike Schlee AutoGuide.com)

La technologie en matière de caoutchouc pour les temps froids en a fait du chemin ces dix dernières années.                                                                                                                        

La façon dont brille un pneu d’hiver en ces temps modernes est extraordinaire. Tous les joueurs importants de l’industrie du pneu offrent des solutions parfaitement plausibles pour pratiquement tout véhicule quand vient le temps de se surpasser dans des conditions hivernales. Yokohama fait partie de ces fabricants.  

Que vous soyez propriétaire d’une automobile, d’un multisegment, d’une fourgonnette ou d’un VUS, il existe un iceGUARD pour vous. Il y a deux catégories de pneus iceGUARD : le iG51v pour multisegments et VUS, et le iG52c pour autos et  fourgonnettes.

Le iceGUARD iG52c reçoit la désignation BluEarth de Yokohama, ce qui signifie qu'il répond aux critères de pneu d’hiver écologique. Sans vouloir être trop technique, les pneus iG52c sont dotés d’un composé de gomme de haute densité à triple action, fabriqué grâce à une combinaison de silice, de microbulles recouvertes de résine et de couches multiples de carbone. Les deux premiers composés sont pour la neige et la pluie, alors que les deux autres aident au pneu à s’adapter à diverses températures et à une variété de conditions climatiques.  

Le problème de la neige                                                                                                  

Quand les gens pensent aux pneus d’hiver, la plupart imaginent tout de suite la performance dans la neige et sur la glace. Vrai : il s’agit d’un aspect important des pneus d’hiver, mais ils sont plus que simplement des pneus à neige. On en reparlera plus loin.

Le iceGUARD iG52c est muni de lamelles extérieures que Yokohama appelle lamelles triples 3D, et qui peuvent s’imbriquer pour augmenter la rigidité des sculptures, ce qui procure une meilleure stabilité dans les courbes sur chaussées sèches et mouillées. Et grâce à leur design, elles présentent des arêtes mordantes sur chaque côté dont on dit qu’elles assurent la traction dans la neige même quand le pneu s’use. 

Qu’importent les appellations sophistiquées et la technologie avant-gardiste, la question primordiale demeure : ces pneus sont-ils efficaces dans la neige? Réponse : oui. En roulant dans quelques centimètres de neige, les pneus ont tracté l’auto sur une légère pente en appuyant à peine sur l’accélérateur. Ils mordent bien dans la neige que ce soit en accélérant, en freinant ou dans les virages. Dans la neige plus profonde, il arrive que l’accélération soit légèrement moins efficace, mais le freinage demeure très sûr. Mais là où les pneus excellent vraiment, c’est dans les virages. Leur adhérence diminue sensiblement seulement quand on les pousse au-delà leurs limites; sans quoi, ils fournissent une bonne stabilité latérale même quand la neige s'accumule.  

Et malgré l’amoncellement de la neige, les pneus ont conservé leur traction. Comme tout bon pneu d’hiver, les iceGUARD sont conçus pour compacter la neige dans les rainures, puisque la neige adhère à la neige, fournissant ainsi une traction optimale. En fin de compte, ce sont les limites de la garde au sol de mon auto qui m’a ralenti, et il aura fallu quelques centimètres de neige au-dessus du pare-chocs pour que toute marche avant cesse. 


Neige fondante et gadoue                                                                                                   

Un changement de voie sur l’autoroute au milieu d’une tempête dans l’amoncellement de neige fondante et de glace nécessite de la concentration au volant d’une voiture compact comme celle du test, une Mazda2 2014. Mais les iceGUARD iG52c ont toujours gardé leur adhérence et n’ont pas tiré d’un côté à l’autre. Ils ont tout simplement poursuivi leur route, comme prévu. À certains moments, le contrôle de la stabilité s’engageait, mais la voiture changeait de voie sans problème.                          

Le iG52c est doté de rainures circonférentielles pour la puissance et de rainures latérales pour la neige mouillée, conçues pour l’évacuer de la semelle sur les routes glissantes. Quand il commence à neiger et que les routes deviennent glissantes grâce à une mixture de glace et de neige mouillée, il fonctionne bien et l’adhérence du pneu lors du freinage est géniale tout comme son adhérence en virage. L’accélération bat de l’aile un peu, mais elle fournit suffisamment d’adhérence après un arrêt complet.

Là où les pneus peinent un peu, c’est lorsque la neige mouillée continue de s’accumuler et vient à bout de la profondeur des sculptures. Et c’est là la pierre d’achoppement des pneus d’hiver : les rainures et les lamelles perdent leur efficacité en raison de l’amoncellement  de neige fondante sur la route. Et les iceGUARD n’y échappent pas. C’est l’accélération qui en souffre d’abord et le freinage ensuite; les deux requièrent de la concentration, puisque les pneus sont susceptibles de glisser. L’adhérence en virage est étonnamment efficace cependant, même dans ces conditions.

Mais l’hiver, c’est plus que de la neige et de la glace                                                

Comme je le disais, les pneus d’hiver sont beaucoup plus que de la neige et de la glace. Dès que la température descend sous les 7 °C (45 °F), les pneus toutes saisons et les pneus d’été commencent à perdre leur capacité d’adhérence. Surtout quand les routes sont détrempées.                                                                                                          

Pour assurer de l’adhérence dans de telles conditions, les iceGUARD iG52c sont munis d’une généreuse quantité de silice pour qu'ils collent à la route. Lorsqu’il pleut, et que les températures rôdent autour des 1,7 °C (35 °F), les pneus ont rempli leur fonction et ont fourni amplement d’accélération et d’adhérence au freinage. Ils se sont beaucoup comportés comme des pneus toutes saisons quand il fait chaud et qu’il pleut.

Et ce n’est pas uniquement par temps pluvieux que les iceGUARD excellent au froid. Même une chaussée sèche peut être glissante pour les pneus toutes saisons quand le thermomètre chute, puisque leur composé de gomme commence à geler. Mais les composés du iG52c sont conçus expressément pour les températures basses et pour garder leur souplesse dans ces conditions

Le verdict : banc d’essai sur le pneu d’hiver iceGUARD iG52c de Yokohama  

Le iceGUARD iG52c excelle dans la majorité des conditions hivernales, comme bon nombre de pneus d’hiver. Ce qui sépare les Yokohama des autres? Principalement, c’est le confort de roulement et l’absence de bruit de la route. Beaucoup de pneus d’hiver souffrent d’un bruit de route excessif en raison du design des sculptures en blocs qui peuvent créer des vibrations et nuisent au confort de conduite. Le iG52c n’est pas victime de ce problème et fournit une conduite vraiment agréable..

Les automobilistes qui cherchent à acheter un jeu de pneus iceGUARD iG52c ont de la veine, car ils sont offerts en 59 dimensions avec des jantes de 13 à 19 pouces de diamètre. Comme la plupart des pneus d’hiver, il n’y a aucune garantie sur la bande de roulement, mais ils en offrent une de 60 mois sur la qualité et les défectuosités.